gototopgototop
Accueil > Bibliographie

postheadericon Histoire des pasteurs du Désert

depuis la révocation de l'édit de Nantes à la Révolution française 1685-1789

Édition Les Presses du Languedoc. 2002

www.napoleon-peyrat.com Histoire des Pasteurs du Désert
Publié en 1842, l'ouvrage de Napoléon Peyrat, "Histoire des pasteurs du Désert", a réhabilité les camisards, rendant leurs pères aux héritiers d'une révolte jusque là enfouie dans le silence. Ecrite dans une langue magnifique, à la fois biblique et romantique - l'auteur était aussi un poète, remarquable dans ses adaptations des psaumes -, cette histoire vibre de passion et de fidélité douloureuses. Peyrat a lu tout ce qui était alors disponible ; il est venu en pèlerinage, un des premiers, dans ce qu'il a appelé "Les Cévennes proprement dites", celles de la guerre. Il a conçu son livre comme un acte de piété à l'égard d'hommes et de femmes que l'histoire avait broyés avant de les priver de sépulture et de mémoire. Autour de l'épisode camisard, c'est le destin tragique et glorieux du protestantisme français que Peyrat donne à voir, dans une synthèse nerveuse, pleine de raccourcis flamboyants. (Article du site Musée du Désert)

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire Tome 1
www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire Tome 2
 

postheadericon Histoire de Vigilance

Esclave, prêtre et réformateur des Pyrénées au Ve siècle

Éditions Lacour, Nîmes. 2001

www.napoleon-peyrat.com Histoire de Vigilance

 

Paru en 1855, cet ouvrage est consacré à un personnage connu par ses démêlés avec Saint Jérôme au cinquième siècle, et considéré comme hérétique par ses critiques du monachisme et du culte des reliques. Peyrat le replace dans le contexte de l'Aquitaine gallo-romaine, et surtout dans le développement du christianisme des premiers siècles où il voit s'affronter des traditions concurrentes s'inspirant des apôtres Pierre, Jean ou Paul. Les disciples de ce dernier, critiques à l'égard de l'Eglise romaine majoritaire et adeptes d'une piété plus sobre, auraient trouvé refuge dans les régions montagneuses, les Alpes pour les ancêtres des Vaudois, les Pyrénées pour Vigilance et ses disciples.

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire

 

postheadericon Le Capitaine Dusson

ou le siège du Mas d’Azil

Repris à la fin du volume "L’Arise", p. 259-352

www.napoleon-peyrat.com Le Capitaine Dusson


Publiée en 1857 dans le Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme, cette étude retrace le siège de la cité et de la grotte du Mas d'Azil (Ariège) en 1625 par les troupes de Louis XIII, et la résistance de la population protestante animée notamment par François Dusson et quelques autres chefs huguenots. La connaissance personnelle des lieux et des familles du pays que met en oeuvre Peyrat donne un tour très vivant à ce récit, qui prend parfois une dimension épique.

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire (Extraits)

 

postheadericon Les Réformateurs de la France et de l'Italie au XIIe siècle

Éditions Meyrueis, Paris. 1860.

www.napoleon-peyrat.com Les Réformateurs de la France et de l'Italie au XIIe siècle
Paru en 1860, cet ouvrage prend la suite de celui consacré à Vigilance. Il montre la permanence au cours du Moyen-Âge du courant critique et réformateur dans le christianisme occidental, à travers l'oeuvre et l'influence de personnages comme Pierre de Brueys, Pierre le Vénérable, Héloïse et Abélard, Arnaud de Brescia. Peyrat y voit à l'oeuvre des courants spirituels minoritaires dont la résurgence influencera le catharisme puis la Réforme.

www..napoleon-peyrat.com Bouton Lire (Extraits)

 

postheadericon Béranger et Lamennais

Correspondance, entretiens et souvenirs

Éditions Meyrueis, Paris. 1861.

www.napoleon-peyrat.com Béranger et Lamennais - Correspondance
Ce volume de souvenirs, publié en 1861, retrace les relations étroites de Napoléon Peyrat avec le milieu littéraire parisien au milieu du XIXe, en particulier les personnages si dissemblables de Béranger et de Lamennais, mais aussi Sainte-Beuve et plus tard Michelet, avec lesquels il a échangé une correspondance dont il donne des extraits choisis. C'est une source importante pour sa biographie et la connaissance de sa personnalité.

 

postheadericon L'Arise

Romancero. Religieux, Héroïque et Pastoral.

Éditions Lacour, Nîmes. 2008.

www.napoleon-peyrat.com L'Arise, romancero
C'est le premier recueil de poèmes, publié sur le tard en 1863, où Peyrat lève en introduction l'anonymat de Napol le Pyrénéen. Parmi les cinquante pièces réunies figurent certainement des compositions anciennes, notamment le Roland mais dans une version fortement modifiée par rapport à l'original.

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire (Extraits)

 

postheadericon Le Colloque de Poissy

et les Conférences de Saint-Germain en 1561

Éditions Lacour, Nîmes. 2003.

www.napoleon-peyrat.com Le Colloque de Poissy

 

Cette brève étude historique, publiée en 1868, présente la tentative manquée de conciliation entre théologiens catholiques et protestants en 1561. Elle a été rédigée à l'occasion de la dédicace du temple de Saint-Germain-en Laye en 1862.

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire (Extraits)

 

postheadericon Journal du Siège de Paris par les Allemands - 1870

Éditions L'Harmattan, Paris. 2009.

www.napoleon-peyrat.com Journal du siège de Paris par les Allemands 1870

 

Voir présentation complète dans la préface d'André Encrevé.

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire (Extraits)

 

postheadericon Histoire des Albigeois

Les Albigeois et l'Inquisition

Éditions Lacour, Nîmes. 1996.

www.napoleon-peyrat.com L'Histoire des Albigeois Volume 1

 

Napoléon Peyrat n'a publié que tardivement sa grande Histoire des Albigeois, après plus de trente ans de recherches. Il a traité tout d'abord la période finale de répression du catharisme en Languedoc, en trois volumes sous-titrés Les Albigeois et l'Inquisition (1870-1872), puis dix ans après ont paru encore deux volumes, l'un sous-titré La civilisation romane (1880) et l'autre, posthume et inachevé, sous-titré La croisade (1882).

Appuyé sur une documentation de première main recueillie notamment dans le fonds Doat de la Bibliothèque Nationale, informé par une bonne connaissance des lieux et des traditions locales, son récit se caractérise surtout par une écriture épique et un plaidoyer passionné pour la "patrie romane", sa culture et sa sensibilité religieuse. Sa vision personnelle du catharisme est une forme de christianisme mystique inspiré par l'Evangile de Jean, mais incompris et persécuté.

 

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire Tome premier (Extraits)

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire Tome deuxième (Extraits)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Civilisation romane - La Croisade

 

postheadericon La Grotte d'Azil

Éditions Lacour, Nîmes. 2008.

www.napoleon-peyrat.com La Grotte d'Azil

 

Publié en 1874, ce second recueil de poésie s'ouvre par un grand poème consacré à la grotte du Mas d'Azil et comporte une soixantaine de pièces dont plusieurs consacrées à des thèmes bibliques, comme "Ruine de Jérusalem", ou aux Pyrénées, avec une nouvelle version de "Roland". Il est précédé par un hommage à Siméon Pécontal, ami de Napoléon Peyrat à Montauban dans un cercle de jeunes poètes dont faisait également partie Maurice de Guérin.


www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire (Extraits)

 

postheadericon Mémoires Inédits

Autobiographie

www.napoleon-peyrat.com Mémoires Inédits

 

Napoléon Peyrat ne fut pas avare d'informations autobiographiques : elles abondent dans Béranger et Lamennais, correspondance, entretiens et souvenirs (1861), dans Notice sur Simon Pécontal, publié en introduction de La Grotte d'Azil (1874) et dans ses trois recueils poétiques. Cependant, les Mémoires inédits, mal nommés puisqu'ils ont été publiés en octobre et novembre 1892 dans le journal occitaniste de Toulouse, Lou Lengodoucian, sont d'une grande richesse.

Il s'agit en fait d'une sorte de lettre de présentation, écrite en 1876, en signe de gratitude, à l'adresse des deux "félibres rouges", Auguste Fourès et Louis-Xavier de Ricard, après qu'ils sont venus à Saint-Germain-en-Laye rendre hommage au "chantre de la patrie romane" (nous dirions aujourd'hui : "occitane"), lui dire leur respectueuse admiration et leurs encouragements à poursuivre son œuvre. Ricard a attendu 1892, on ne sait trop pourquoi, pour publier ce texte qu'il a présenté dans une introduction elle-même très intéressante. (Roger Parmentier)

www.napoleon-peyrat.com Bouton Lire

 

postheadericon Les Pyrénées

Romancero

Éditions Lacour, Nîmes. 2008.

www.napoleon-peyrat.com Les Pyrénées, romancero

 

Le dernier des recueils de poésie, publié en 1877 et sous-titré Romancero, est précédé d'une longue préface où Napoléon Peyrat se situe par rapport à la littérature occitane et au Félibrige. On y trouve quarante-cinq poèmes sur divers thèmes, dont "Le grand châtaignier" et une autre version de "Roland", ainsi que trois petites épopées en vers: la légende de "Lampagie", "Les Infants de Palombes" et "Solamen".